jeudi, 30 décembre 2004 20:17

Plongée souterraine

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Commission plongée souterraine

Pésident DIGHOUTH Mehdi - La Coste - Route de Montpellier - 12100 MILLAU Tél : 06.08.48.0068 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


1er Suppléant PASSEVANT Kino - 17 rue Jeanne d’Arc - 34570 PIGNAN Tél : 04.67.47.60.38/06.09.51.27.67 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


2ème Suppléant MARCHAL Cyril - 15 rue des Flamants Roses - 34470 PEROLS Tél : 04.67.50.26.63/06.21.47.06.59 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


. Historique et présentation Les premières plongées souterraines remontent au siècle dernier (à Fontaine de Vaucluse en 1838 par le scaphandrier Ottonelli). Mais les explorations ne prennent vraiment leur essor qu’après la deuxième guerre mondiale, avec l’apparition du scaphandre autonome Cousteau Gagnan. Si l’on excepte la pêche sous-marine, le hockey et le tir sur cible, toutes les commissions de notre fédération se retrouvent dans la pratique de la plongée souterraine (ou plongée spéléologique). C’est la spécialité de la plongée subaquatique. Véritable discipline, elle réclame, en plus des qualités de plongeur, beaucoup de sang-froid, de maîtrise et de connaissance de soi, et un grand sens de l’observation. Il faut bien sûr être également intéressé par le domaine souterrain. Dans ce milieu très spécial où se conjuguent le monde souterrain et le monde aquatique, la progression fait appel aux techniques utilisées par les spéléologues. Ceci explique les relations étroites qu’entretiennent nos membres et notre fédération avec celle de la spéléologie (Fédération Française de Spéléologie - FFS) notamment dans le domaine de l’enseignement (brevets, stages).

2. Le milieu La plongée souterraine se pratique dans des cavités naturelles creusées par les eaux souterraines dans des terrains calcaires, sur des distances plus ou moins importantes (de 10 mètres à plusieurs kilomètres). Elles se situent généralement à l’intérieur des terres et sont plus ou moins remplies d’eau douce. Il ne faut pas confondre plongée souterraine et simple incursion de quelques mètres dans une grotte sous-marine, terme attribué par les plongeurs aux interstices rencontrés en mer, sous des gros blocs ou dans les falaises littorales. Pour les intéressés, le champ d’exploration des grottes noyées (ou siphons) est extrêmement vaste. Il va de la source facile d’accès (peu profonde, large et claire) jusqu’au conduit noyé, argileux et profond, situé à plusieurs heures de progression de l’entrée d’un gouffre. Depuis plus de dix ans, les spécialistes utilisent des techniques modernes qui leur permettent de pénétrer profondément dans les réseaux noyés. Ces grandes explorations ne se réalisent qu’avec un matériel important, l’appui de coéquipiers compétents et souvent au prix de paliers de décompression très longs (3h à 10 h). Dans cette discipline, la France est l’une des trois meilleures nations du monde.

3. Pour débuter Pour débuter il faut impérativement :

Etre déjà un plongeur expérimenté (niveau 3 minimum) sachant utiliser la bouée avec direct-system. Disposer d’un matériel en parfait état de marche. N’être ni claustrophobe ni inquiet de nature. 4. L’état d’esprit Au-delà de l’aspect aventure de ces plongées, le plongeur expérimenté est attiré à la fois par la spécificité du milieu souterrain (monde minéral), le sport, l’intérêt scientifique (hydrogéologie...), les problèmes logistiques et techniques (équipe, matériel, progression, équipement, utilisation de divers gaz...). Un plongeur spéléologue est un plongeur autonome qui sait - tout seul - faire face aux difficultés de l’exploration souterraine.

5. Principales difficultés et règles élémentaires de sécurité En dehors des risques inhérents à la progression subaquatique, il faut tenir compte des difficultés du monde souterrain et des règles essentielles résumées ci-dessous :

La présence d’argile (retour sans visibilité) ou de conduits labyrintiques (perte de l’orientation) oblige la mise en place d’un fil guide (fil d’Ariane) placé par un plongeur spéléologue compétent et qu’il ne faut pas lâcher ainsi que le port obligatoire d’un couteau affûté ou d’une paire de cisailles. La présence d’un plafond oblige l’utilisation de la double sécurité qu’offrent 2 bouteilles indépendantes munies chacune de son détendeur et de son manomètre, la respiration alternée, et pour la consommation des gaz la règle du 1/5 pour les débutants. L’obscurité étant totale un éclairage mains libres est obligatoire. Il consiste en deux lampes montées sur casque ou sur les avant-bras. De plus les palanquées ne doivent pas comprendre plus de 3 plongeurs, dont un cadre. Un certain nombre d’autres difficultés peuvent se présenter (installation du fil d’Ariane, eau froide, paliers de décompression, progression...) mais nous ne les développerons pas ici.

6. Secours L’engouement que suscite ce type d exploration a malheureusement entraîné une fréquence plus importante d’accidents alors qu’ils étaient relativement rares chez les spécialistes. Ils sont généralement dus à l’inexpérience ou aux fautes graves commises par les plongeurs subaquatiques classiques. En cas d’accident, les témoins alertent les pompiers ou la gendarmerie qui doivent le plus rapidement possible faire appel aux spécialistes du Secours Spéléo Français (S.S.F.), seuls habilités à intervenir sous terre.

7. Conclusions Un plongeur quel que soit son niveau ( même professionnel ou instructeur) ne peut se prévaloir de connaître cette discipline en quelques immersions. L’expérience ne s’acquiert qu’après de longues séances d’explorations au cours de plusieurs années de plongées dans des cavités noyées et de divers types. Il est fortement conseillé d’être initié à l’occasion de stages agréés organisés par la Fédération Française de Spéléologie (FFS, 130 rue St Maur, 75011 Paris) ou les commissions régionales de plongée souterraine de la FFESSM


Lu 3415 fois

Dernier(s) article(s) de Mehdi

Le Comité Régional Occitanie Pyrénées Méditerranée réuni l’ensemble des Clubs associatifs et Structures Commerciales Agréées sous sa bannière, pour la promotion des activités aquatiques et subaquatiques décrites dans ses statuts.

Liste des Médecins Fédéraux Décembre 2020

Liste des Médecins Fédéraux Décembr...

25 novembre 2018

En fichiers attachés, aux formats pdf et excel vous trouverez la liste des Médecins Fédéraux...

Journée d'étude pour les moniteurs 2ème degré

Journée d'étude pour les moniteurs ...

25 mars 2015

La CTIR-PM et le collège régional des Instructeurs ont proposé aux cadres deuxieme degré plongée du...

Accès à la résurgence de Font d'Estramar

Accès à la résurgence de Font d'Est...

29 septembre 2014

L’accès à la résurgence de Font d’Estramar pour la pratique de la plongée souterraine reste précaire....

Articles récents

CHALLENGE CATHERINE FRANCK/OXYJEUNES GARD PLONGÉE 2021

CHALLENGE CATHERINE FRANCK/OXYJEUNE...

30 novembre 2021

COMMUNIQUE DE PRESSESamedi 11 décembre 2021 de 8h30 à 18h8h30 au Seaquarium10h-18h à la Piscine Aqua-Camargue...

2021, la famille des cadres PSP s'agrandit....

2021, la famille des cadres PSP s'a...

27 novembre 2021

Samedi 27 novembre, une formation Cadres PSP : Arbitre et juge fédéral Niveau 1, a été...

Formation EH1 Technique & EH1 Apnée

Formation EH1 Technique EH1 Apnée...

26 novembre 2021

Le CODEP 31 et les Encadrants Handi Sub du département vous proposent une formation EH1 Technique...