Afficher les éléments par tag : combio34

vendredi, 08 mai 2020 08:03

Formation FB1 2020-2021

Même si la situation actuelle ne nous laisse pas trop de perspectives de sorties ou de séances de bio, nous devons prévoir l'après confinement. 
 
En fonction des règles sanitaires et des différents mots d'ordre de notre fédération, le CoDep34 met en place une formation FB1 à tous les PB2 de la région à la rentrée. 

Cette formation comporte

  • Un module 1 : test d’aptitude à poursuivre le cursus. Ce test écrit comporte des questions de biologie et des questions techniques. Ce module est obligatoire pour pouvoir poursuivre la formation.
  • Un module 2 : avec un stage initial de 4 jours et la mise en pratique sur un stage N1 bio et un stage N2 bio.

    Cette formation s’adresse aux PB2, IFBS et FB1(ancien).

Vous trouverez toutes les informations et la personne à contacter en pièce jointe.
 
En cas d'annulation de cette formation, vous serrez avertis et vos chèques seront détruits.
 
A plouf !!!!
Gilles GATOUNES
CREBS PM
 
samedi, 21 mars 2020 16:36

Episode 17 - samedi 14 Mars 2020

Une saison à Thau - Samedi 14 mars 2020 :

Nous ne pensions pas raconter cette plongée à Thau mais vu les circonstances un peu de notre lagune sera le bienvenu !!! C’était une plongée de formation de FB1 pour préparer une séance de labo !!! La Tramontane était déjà bien forte à 8 h 30, mais l’eau semblait très claire ce qui fut le cas malgré les vagues qui passaient au dessus des escaliers de la mise à l’eau. Mais quand on aime….. Et bien sous l’eau tout va bien !!!! 12°C ça se réchauffe !!!! Toujours peu de poissons autres que les gobies et les labres cendrés mais les syngnathes sont bien présents et les hippocampes sont partout. Les crabes pullulent comme les crevettes soit les mysis en nuages soit les petites crevettes roses dans les rochers et sur les piliers. Les polycera restent sur les bryozoaires bugules avec constance. Les janolus de la dernière fois ne s’est pas montrée mais il y a deux raisons : l’œil de lynx n’était pas là et l’agitation de l’eau rendait les observations à si faible profondeur très inconfortables. Une berthelle jaune nous attendait sur la vase sous le ponton. Les hôtes des cordages sous le ponton sont magnifiques et les hervias sont abondantes et de plus en plus grosses sur des hydraires magnifiques.

On ne peut oublier les haminoea qui sont partout et pondent en quantité, les vers d’hiver qui montrent que l’eau est propre, les doris marbrées de toutes les tailles pondent abondamment, les nasses réticulées qui se couvrent d’hydraires complices de leur camouflage. Le bryozoaire spaghetti n’est toujours pas arrivé. On vous avait parlé de petites boules de moins de 1 mm de diamètre sur les rochers que nous ne connaissions pas. Nous avons la réponse ce sont des fèces des oursins (ou crottes en langage clair !!) un de nous a vu un oursin déféquer !!!

Les zostères et cymodocées se portent très bien et des tas de petits escargots pondent dessus. Des escargots plus gros font des pontes superbes sur les piliers et le murex commencent à se regrouper. Notre astrée rugueuse juvénile grossit bien et son opercule devient de plus en plus gros.

Un voilier s’est échoué sur le bord de notre mise à l’eau et témoigne de la violence de la Tramontane des jours derniers !!! Il a fallu sortir malgré les vagues et ce fut sportif !!!

On attend avec impatience que le virus nous lâche pour y revenir et on vous racontera les retrouvailles.

Texte et photos (galerie ci-dessous) : Annie Lafourcade

 
 
Publié dans Une saison à Thau
vendredi, 13 mars 2020 09:55

Episode 16 - jeudi 5 mars 2020

Une saison à Thau - Jeudi 5 mars 2020

Le temps était moche mais la tramontane n’était pas encore levée !!! L’eau était fraiche
(11°C) et plutôt claire. La motivation des plongeurs était très présente. Voici des ingrédients
solides qui ont permis de faire une belle plongée de 88 minutes.
Pourquoi si belle ? Mais par les trouvailles !!! Pas par la distance parcourue qui a battu des
records de petitesse !!! Que de cadeaux !!!

Tout d’abord nous sommes persuadés qu’il y a en ce moment 3 ou 4espèces de limaces
Haminoea (pardon pour le latin mais …. navicula, hydatis, exigua et japonica) et, bien
qu’elles ne pondent pas encore les Akera à bulle).

Les piliers et épaves couverts de bryozoaires du genre Bugula sont le foyer de très
nombreuses Polycera à quatre lignes jaunes et de Hedgpeth. Et sur un pilier au milieu des
Bugula et des Polycera (et leur petites pontes discrètes) un joli tortillon orange en forme de
fleur a attiré nos regards. A côté, deux petites châtaignes nous ont interpelés !!! Photos et
films nous ont permis de passer du temps en observation !!! Les petites châtaignes se
déplacent !!!! On regarde dessous : ce sont des limaces !!!! Elles mangent aussi les
bryozoaires et ont des cérates bien caractéristiques d’où identification : ce sont des Janolus de
hyalin (même famille que les antiopelles).

Voici pourquoi nous avons fait si peu de parcours !!!

Le reste est sans surprise, peu de changement depuis le dernier épisode. Mais certains
hippocampes sont vraiment très sales, recouverts d’algues marron comme certains rochers.
Preuve qu’ils ne bougent pas beaucoup !!!
La sortie de l’eau a été plus difficile, le vent soufflait très fort, les vagues passaient sur la
digue, le vent froid et la pluie ont interdit les bains de soleil !!!

Mais que c’était beau !!!!

Texte Annie Lafourcade / Photos Pascal Girard (Voir la galerie d'images tout en bas de la page)

Publié dans Une saison à Thau
jeudi, 05 mars 2020 20:19

Episode 15 - dimanche 1er mars 2020

Une saison à Thau - Epidose 15 - Dimanche 1 mars 2020
 
?Voilà des nouvelles fraiches : en effet l’eau est toujours à 12°C, et un peu moins claire !!!
Mais les cadeaux de notre petite flaque sont toujours là pour ses amoureux.
Les syngnathes semblent être de retour. Les anémones gemme aussi, toujours au même endroit ce qui semble prouver qu’elles restent sur place en sommeil.
Une limace polycera à quatre lignes nous a fait le plaisir de se laisser photographier sans se tortiller. Deux juronna faisaient leurs travaux d’approche sur un pilier !!! Les haminoea petite-barque pondent comme des folles partout et vraiment abondement ainsi que les haminoea exigües. Sur un pilier nous avons revu les limaces oranges en version juvénile, toutes plates. Les doris marbrées pullulent et sont de toutes tailles et de toutes couleurs : vertes, jaunes, noires….
Les mini escargots sont aussi à la fête sur les zostères. Des serpules et des protules de taille minuscule sont un peu partout sur les rochers sur lesquels on rencontre des petites billes de 0,5 mm de diamètre couleur vase que nous n’avons pas pu identifier.
Nous avons croisé un énorme banc de grosses saupes au bout du ponton. Les labres cendrés mâles sont déjà à la recherche du bon coin pour leur nid. Pas mal de gobies divers sont là mais encore farouches, toujours pas de sar, ni de mulets ni de loups.
Les seiches pondent et sont prudentes. Nous avons croisé de nombreuses éponges subérites avec leur bernard-l’ermite. Les crabes verts sont toujours en grand nombre et très actifs. D’ailleurs nombreux sont ceux qui se sont battus et ont perdu une pince !!!
Je ne vous parlerai pas des hippocampes toujours à des endroits imprévisibles mais qu’on est toujours heureux de rencontrer !! Les bouts sous le ponton présentent toujours une faune superbe avec des couleurs remarquables : éponges, ascidies, hydraires avec leurs hervias qui deviennent bien grandes et tout et tout….
A bientôt.
 
Texte : Annie Lafourcade
Photos : Annie & Sylvie Lepère
Publié dans Une saison à Thau
mardi, 25 février 2020 11:03

Episodes 13 & 14 - 12 & 20 février 2020

Mercredi 12 février 2020

Encore une eau très claire à 11°C, ça se réchauffe !!!! La vie est toujours très présente. Les hippocampes sont nombreux et de toutes  tailles mais encore un peu recroquevillés !!! La semaine dernière des syngnathes ont été vus mais aujourd’hui ils nous ont boudés comme les Elysies vertes que nous avons pourtant bien cherchées !!!Les autres limaces sont bien là, la limace orange qui nous interpelle aussi, les hervia ont bien grandi, comme les doris verruqueuses, les doris marbrées pullulent et sont entrain de faire les travaux d’approche pour la reproduction, comme les murex. Les haminoea sont partout et pondent comme des folles. Les annélides errants tapissent le fond sur la vase et les nasses réticulées continuent leur travail de nettoyeuses. Des serpules et des sabelles de vase profitent du soleil pour se réchauffer !!! Certains spirographes sont un peu envahis de copépodes, espérons qu’ils résisteront. Quelques poissons ressortent comme gobie noir, gobie lote et bien d’autres gobies non identifiés, ainsi que toujours les blennies paon femelle (les mâles restent devant la télé !!). Par contre pas de loups, ni de dorades ni de mulets. Les seiches ont bien grandi et les ciones intestines sont vraiment très abondantes. Les clavelines grandissent doucement. Nous continuons notre travail d’identification des éponges. Les grandes nacres sont toujours en grand nombre et en pleine forme. Une d’elles est même sur les rochers couchée sur le côté et semble se porter très bien, comme la courageuse qui est dans une roue de voiture !!! Ne pas hésiter à se promener sous le ponton vers son extrémité ouest car les cordages qui sont dessous sont splendides et les épaves du bout du ponton magnifiques.

On vous dira la suite une autre fois….

Jeudi 20 février 2020

Et la suite la voilà. L’eau était encore très claire malgré la pluie et la tramontane des jours précédents. L’eau était à 10 °C en début de plongée (9 h)  mais après 1 h et la montée du soleil elle est passée à 12° C et il a vraiment fait meilleur !!! Ca y est on a trouvé un syngnathe, une élysie verte sur les cymodocées, des haminoea exigües et des haminoea petit bateau en pleine action de ponte.  Les crabes verts sont toujours aussi nombreux et le pilumne hirsute se promène dans des endroits improbables….La jorunna nous attendait au milieu de nulle part et la faceline bleutée sur une épave !!! Sans parler des planaires à papilles et orange qui sont où on ne les attend pas. Notre quête d’identification des éponges continue et c’est incroyable le nombre d’éponges différentes qu’il y a !!! Nous avons même trouvé un sycon de 5 cm de long et une subérite énorme !!!!Quelques labres cendrés et les gobies noirs sortent des  trous pour voir comment  les choses se présentent. Nos hippocampes semblent un peu moins rabougris !!!On les surveille !!! Quand aux grandes nacres c’est de la folie il y en a partout même dans la vase !!! On a trouvé une astrée rugueuse encore juvénile mais avec un opercule déjà bien formé. Bon on continuera à surveiller un de ces jours.

Publié dans Une saison à Thau
mardi, 25 février 2020 10:56

Episode 12 - 18 janvier 2020

Une saison à Thau - 18 janvier 2020

Aujourd’hui, encore, l’eau était limpide mais fraiche : 9 °C !!!

On va encore dire où sont passés les poissons ? Les syngnathes ? En effet nous avons vu uniquement des hippocampes fidèles au poste mais recroquevillés, quelques gobies et des maigres girelles paon femelles.

A part ça les limaces nous ont fait les surprises attendues : des doris marbrées partout, en paquet sur les éponges, des grosses, des minuscules dont une jaune magnifique, des vertes, des blanches, bref un festival. Les haminoae petit bateau et exigües sont partout et commencent à pondre des grosses chips, une petite aeolidiella de alder  mangeait une anémone des posidonies aussi grosse qu’elle, des hervias toutes jeunes se cachaient dans des bouquets d’hydraires, la limace orange est aussi présente et nous interpelle toujours sur son identification mais on va finir par y arriver !!! Quant aux doris verruqueuses, il y en a partout et toutes bien jaunes.

Les bouts sous le ponton sont magnifiques avec des éponges splendides, des ciones intestinales de plus en plus nombreuses, des didemnidés partout présents et quelques botrylles de couleurs surprenantes….

Que dire de Pascal photographiant avec application une minuscule limace moche dans des débris encore plus moches et ne s’occupant pas du bel hippocampe un peu frigorifié mais sympa qui était à 5 cm ????

Les seiches ont bien grossi et commencent à pondre, les nasses réticulées cachées sous leurs hydractinies sont partout et, bien que mangeuses de cadavres, mangent aussi les pontes de seiche. Par contre les seiches adultes sont prudentes et ne se laissent par approcher alors que les jeunes sont toujours aussi coopératives !!!

Nous avons aussi constaté une prolifération d’annélides errantes qui semblent être un signe de la bonne qualité de l’eau, d’ailleurs, il n’y a presque plus de bactéries qui font la décomposition.

Et que dire des végétaux ? Oui les algues sont bien présentes sur les rochers, de couleurs variées, comme toujours, les zostères et cymodocée ne semblent pas en danger. Des petits escargots commencent à pondre dessus.

On n’a pas pu tout voir malgré nos 1 h 45 de plongée mais on y revient bientôt !

Texte : Annie Lafourcade

Photos : Annie et Pascal Girard

Publié dans Une saison à Thau
lundi, 23 décembre 2019 09:01

Episode 11 - samedi 21 décembre 2019

Episode 11 - samedi 21 décembre 2019 :

Mais où sont passés les syngnathes ? Nous plongeons depuis bien longtemps mais nous en voyons très peu depuis cet été !!! Et pourtant !!!

Conditions optimales : eau à 11 °C, visibilité correcte, peu de vent et grand soleil. Le vent du sud qui a soufflé très fort toute la semaine ainsi que les basses pressions ont fait monter l’eau très haut si bien que certaines épaves ont été remises à flot et barbotent dans la partie lagon !!!!

Notre ami l’étang nous a fait encore des cadeaux que nos deux heures de plongée nous ont permis de bien observer. Tout d’abord deux crabes verts pris de passion se sont accouplés devant nos yeux subjugués. Une Berthelle, toute branchie déployée, était posée sur des algues pas loin de 2 macropodes cachés sous un spirographe. Des vers annélides errants se rencontrent à nouveau un peu partout. Sur les piliers un festival de limaces semblait fait pour nous (il faut chercher tout de même !!!). Des doris marbrées partout dont une doris orange du plus bel effet, des doris verruqueuses abondantes comme d’habitude, des doris de Villefranche plus nombreuses, encore la faceline de quatrefages, des doris de Krohn nous ont fait une belle surprise, des mini polycera de Hedgpeth se balançaient sur un bryozoaire spaghetti.

Comme toujours les hippocampes sont nombreux mais ceux qui ont été observés étaient tous de grande taille. Les blennies paon femelles commencent à sortir, les mâles restent cachés. Le ballet des joel semble fini. Nous avons aussi des questions sur des bivalves enfouis dans des trous de rocher qui sortent et rentrent leur manteau très rapidement, il va falloir étudier la chose en détail. Les grandes nacres sont toujours abondantes et en grande forme. On a commencé l’étude des éponges !!! Vaste programme.

A bientôt la suite de notre feuilleton….

Texte Annie Lafourcade
Photos Pascal Girard (voir ci-dessous)

 

 

Publié dans Une saison à Thau
lundi, 23 décembre 2019 08:47

Episode 10 - samedi 14 décembre 2019

Episode 10 - Samedi 14 décembre 2019 :

Notre petite flaque n’a pas gâté, ce matin, ses amis que nous sommes !!!

Ce n’est pas vraiment de sa faute mais celle du fort vent qui a soufflé toute la semaine et encore ce matin. Vent  du sud-ouest ce qui nous a permis une mise à l’eau et un retour faciles mais glacial en sortant !!! Une nouvelle épave a été déposée sur les rochers (hors de l’eau) ce qui prouve la force du vent et des vagues !!!

Et au fond ? Les dépôts de vase et de sédiments ont recouvert les rochers, les épaves, les bouts immergés !!! L’eau n’est pas claire du tout, parfois il y a moins de 50 cm de visibilité !!! Le moindre mouvement obscurcit le paysage !!!

Toutefois nous avons eu les surprises habituelles : doris marbrées, doris verruqueuses, une autre berthelle orange cette fois, encore la faceline de quatrefages, des crabes partout, des joel qui font la sarabande et remuent la vase plus que les plongeurs, des ascidies habituelles avec de plus en plus de ciones intestinales, des anémones diverses et variées, les vers à panaches sortis, le planaire à papilles,  les hippocampes n’importe où, etc… Bref 75 minutes tout de même qui nous ont rempli les yeux et les appareils photo !!!

On va essayer de voir ce que ça devient quand le vent va tomber.

Texte Annie Lafourcade
Photos Annie et Philippe Roche (voir ci-dessous)

Publié dans Une saison à Thau
lundi, 23 décembre 2019 08:38

Episode 9 - mercredi 4 décembre 2019

Episode 9 - Mercredi 4 décembre 2019 :

L’eau était fraiche mais pas trop mais surtout d’une limpidité jamais égalée !!

Ce fut magique !!! La visibilité exceptionnelle nous a permis de faire des photos d’ambiance et des films d’épaves ! Tout était beau !!!

Une Bertelle nous attendait sur une zone déserte accompagnée de 3 macropodes magnifiques.

Un pilier nous a offert une splendide antiopelle voisinant avec 3 facelines de quatrefages et une timide doris de Villefranche !!! Les doris marbrées se comptaient par dizaines, les doris verruqueuses étaient en grand nombre aussi, quelque mini hervia se trouvaient là comme toujours !!! Les enrochements du bord avaient aussi leurs surprises comme les juvéniles d’astrée rugueuse, les phoronidiens et des éponges nouvelles qu’il va falloir identifier un de ce jours.

Les joels (athérines) en quantité surprenante faisaient un ballet dans l’eau et sur le sol en soulevant des nuages de poussière de vase. Les autres poissons restent sagement cachés.

Nous avons laissé de coté les nombreux hippocampes, les crabes verts qui veulent se rendre intéressants en levant haut leurs pinces et les innombrables ascidies qui sont toujours au garde à vous !!!

Ce furent 100 minutes de pur bonheur !!! Même pas froid !!!


Texte Annie Lafourcade
Photos Pascal Girard (voir ci-dessous)

Publié dans Une saison à Thau

Le Comité Régional Occitanie Pyrénées Méditerranée réuni l’ensemble des Clubs associatifs et Structures Commerciales Agréées sous sa bannière, pour la promotion des activités aquatiques et subaquatiques décrites dans ses statuts.

Liste des Médecins Fédéraux MARS 2022

Liste des Médecins Fédéraux MARS 20...

25 novembre 2018

En fichiers attachés, aux formats pdf et excel vous trouverez la liste des Médecins Fédéraux...

Journée d'étude pour les moniteurs 2ème degré

Journée d'étude pour les moniteurs ...

25 mars 2015

La CTIR-PM et le collège régional des Instructeurs ont proposé aux cadres deuxieme degré plongée du...

Accès à la résurgence de Font d'Estramar

Accès à la résurgence de Font d'Est...

29 septembre 2014

L’accès à la résurgence de Font d’Estramar pour la pratique de la plongée souterraine reste précaire....

Articles récents

Niveau 3 en Ariège

Niveau 3 en Ariège

2 juillet 2022

Formation N3 en Ariège Nous remercions le club de plongée de "Cap Cerbère" d'avoir accueilli le club...

Conférence débat sur l'organisation de la sécurité des apnées profondes

Conférence débat sur l'organisation...

28 juin 2022

Public: Cette conférence s'adresse à tous ceux qui veulent approfondir leurs connaissances et techniques sur l'organisation...

Les femmes et les enfants d'abord !

Les femmes et les enfants d'abord !

28 juin 2022

Cet été en Occitanie, la plongée se pratique en famille, dans nos centres professionnels et dans...